L’oeuvre de Lacan. Cours de J.A. Miller du 10 février 2011.

Tweets de Jean-Pierre Klotz, recopiés et adressés au blog par Isabelle Galland. Merci à eux.

fources Jean Pierre KLOTZ

 

 

#cjam Cours passionnant de JAM, aux prises avec la « bête » du réel et de la jouissance de Freud à Lacan Tweets à suivre en différé as usual

#cjam (Tweets cours JAM 9/2/11) La dernière fois, comprimé en quelques mn, développements à remarques sur la fonction nodale du fantasme

#cjam Cette fonction nodale du fantasme sur quoi vient converger selon Lacan toute la pratique de la psychanalyse

#cjam Comprimé, car musardé avant, je frétillais de reprendre avec mes anciennes amours, Kant, Fichte, Schelling, Heidegger (sur Kant)

#cjam Sur quoi j’étais quand rencontre avec Lacan, qui m’a fait un certain effet

#cjam Ne m’avancerai pas là aujourd’hui, à préparer davantage avant de le livrer à auditoire non préparé Travailler encore pour simplifier

#cjam Je prendrai ici un autre bout, supposant qu’avec vous je peux me promener dans Freud et Lacan où vous avez aperçus supposés suffisants

 

#cjam Pour clore cette 1ère série (Prochain cours le 2 mars), je vais vous faire part de mes progrès dans la lecture de Lacan

#cjam Ces progrès sont lents ? Ça n’est pas tout de lire Lacan, le plus intéressant=lire ce qu’il ne dit pas, n’écrit pas…

#cjam …sinon on se’ contente de reconstituer l’architectonique conceptuelle d’un texte, qui ne dit rien du pourquoi, de ce que ça écarte..

#cjqam …de ce que l’écrit écarte ou témoigne de ne pas apercevoir

#cjam cf Heidegger, lecteur de Kant: pas seulement entrer dans la puissante mécanique conceptuelle de Critique de la Raison Pure…

#cjam …mais saisir où porte l’accent, précisément de ce que cette pensée s’évertue à éviter CRP=bon exemple: 2de édition, modifiée…

#cjam …dont Heidegger s’efforce de démontrer qu’elle est en recul/horizon de 1ère édition

#cjam Des différentes parties de CRP, Heidegger privilégie ésthétique De là jauge développements donnés par Kant à analytique et dialectique

#cjam Autres commentateurs lisent selon ces dernières: 3 types de lectures (cf Vuillemin, « Héritage kantien et révolution copernicienne »)

#cjam Lacan a aussi parfois donné 2des &éditions: modifications significatives, toujours légères cependant Le repentir n’était pas son fort

#cjam C’est plutôt dans la continuité de sa réflexion qu’il se corrige Mais son vocabulaire change peu

#cjam Son ton est toujours assertif On peut croire qu’il développe alors qu’il modifie, voire zigzague

#cjam cf les années que j’ai passées dans ce cours à reconstituer et divulguer l’architectonique de Lacan

#cjam Le recul que me donne la satisfaction d’avoir pratiquement achevé la rédaction du Sem me fait apercevoir un relief…

#cjam …où ce que je traitais auparavant comme des difficultés conceptuelles m’apparaît maintenant relever d’au autre ordre

#cjam …ce qui m’occupe au titre de l’œuvre de Lacan = Le statut du réel (Interruption pour ce soir, bonne nuit)

#cjam (reprise 4ème cours JAM) Si j’ai dit « fonction nodale du fantasme, c’est parce que Lacan a promu le fantasme comme ce qui noue…

#cjam …, conjugue, l’Imaginaire et le Symbolique d’une manière faisant de lui la fenêtre du sujet sur le Réel

#cjam Le fantasme est la matrice à partir de laquelle le monde, la réalité, prend sens et s’ordonne pour le sujet

#cjam On trouve cette fonction nodale écrite tôt chez Lacan (topologie plus tard): le losange, pure forme de relation entre 2 termes a et b

#cjam Il ne l’a pas inventé: en logique modale, le losange désigne le possible (le carré signifie le nécessaire)à

#cjam Il sert à écrire toutes relations possibles entre 2 termes Symbole à tout faire, indiquant par son écriture qu’il y a relation

#cjam Ça n’est pas ne rien dire: cf il n’y a pas de rapport sexuel = ce symbole n’est pas là utilisé

#cjam Lacan utilise le losange éminemment concernant le fantasme comme index d’une relation entre deux ordres (plutôt qu’entre 2 éléments)

#cjam Pour indiquer une relation, même d’imbrication, du Symbolique et de l’Imaginaire

#cjam Le terme d' »ordre » mériterait d’être commenté dans son usage lacanien (cf « ordre symbolique »)

#cjam Il désigne ces 3 registres, ontologiques, pour lesquels il a les mots de Réel-Symbolique-Imaginaire (RSI)

#cjam C’est une tripartition de dit-mensions, différentes façons de loger le dit, obéissant à des rè!gles différentes

#cjam L’image en particulier est dans un fonctionnement différent di signifiant (lequel est articulé en chaine ou en système

#cjam Lacan développe abondamment ce qui se passe dans chaque ordre séparément: les réseaux, les relations linguistiques y prévalent dans S

#cjam Dans l’Imaginaire, l’analyse a inventorié des images prévalentes, certaines représentations supposées inaccessibles à la conscience

#cjamCe qui spécifie le fantasme, ce sont des interpénétrations spéciales de S et I

#cjam Il suffit de se référer à « Un enfant est battu »: c’est une représentation imaginaire énonçant la présence d’une phrase articulée

#cjam S’y composent selon Lacan, dans ce fantasme extrait par Freud, des éléments relevant d’ordres différents

#cjam Lacan a éduqué notre perception Par l’insistance de son enseignement, nous en venons à distinguer I et S

#cjam Par rapport à cette perception éduquée, le fantasme se distingue par la conjugaison et l’interpénétration de ces 2 registres

#cjam Il y a donc convergence spéciale de la pratique sur le fantasme, de 1) ce qui relève du signifiant 2) le trésor imaginaire

#cjam Sur la scène du fantasme, les 2 sont réunis

#cjam La conjugaison de ces 2 ordres se particularise dans celle de S barré (Symbolique) et de a (Imaginaire)

#cjam Cette écriture a été utilisée par Lacan jusqu’au dernier enseignement, alors que toutes ses constructions avaient été liquidées

#cjam S barré: le sujet relève du Symbolique, construit par Lacan: vide, négation de la substance, de l’être même, voué par là à s’identifier

#cjam a comme Imaginaire embrasse dans sa parenthèse toutes les formes imaginairesb pouvant captiver formes du sujet au titre du désir

#cjam cf Images dans le miroir, incarnation de son narcissisme, elles s’étendent aussi loin que la représentation, l’image en embrasse tout

#cjam L’Imaginaire embrasse tout ce qui est représentation

#cjam Le « fantasieren » de Freud penche plutôt de ce côté-là, il est plus aristotélicien que lacanien ou français

#cjam Lors d’une conversation récente ave Jean-Pierre Lefebvre, nouveau traducteur de Freud, traduisant le Souvenir de L. de Vinci…

#cjam … il m’a dit avoir traduit Fantasieren par « représentation imaginaire », plutôt que par fantasme=du français. Cohérent à mon avis

#cjam L’Imaginaire a l’amplitude de la représentation

#cjam L’écriture a continué d’être utilisée par Lacan quand a considéré que le fantasme conjugait S et R, virant d’un ordre à un autre

#cjam C’est venu quand a est devenu de l’ordre de ce qui est traumatique, inassimilable et néanmoins présent dans le fantasme

#cjam Pour ordonner ce rapport cf algorithme dans Sem VIII = a/-phi, façon élémentaire de comprendre conjugaison d’un trou et d’un bouchon

#cjam Cet algorithme prévaut quand Lacan propose la passe comme fin d’analyse, avec 2 versions à cette fin :…

#cjam 1) accéder à la béance du complexe de castration: -phi

#cjam 2) accéder à l’objet qui l’obture, a dont statut freudien d’objet prégénital cité: approximation, ne peut encore dire si a est I ou R

#cjam Le statut de a est alors équivoque entre I et R

#cjam Selon qu’on lise à un moment où la jouissance est de l’Imaginaire ou du Réel

#cjam La jouissance, étant donné le point de départ de Lacan pour entamer son enseignement, reposant sur primauté donnée au champ du langage

#cjam …qui oblige à une partition, causale, wirklich, repoussant ce qui reste dans le statut de représentation imaginaire

#cjam Les arguments ne manquent pas pour dire « la jouissance a statut imaginaire »

#cjam L’image du corps, supportée par la représentation, est la source éminente, objet de satisfaction, de contemplation d’une extrême…

#cjam …complaisance où se dénote que là est la jouissance cf c’est clair chez Schreber: la jouissance s’étale comme imaginaire

#cjam …La source vive de satisfaction extrême est déjà annoncée dans le fantasme « Qu’il serait beau d’être une femme… »

#cjam Cette exaltation du beau est soutien de référence faite à la jouissance comme imaginaire

#cjam C’est là une cause plus agréable à défendre que celle de soutenir le statut réel où on patauge dans le déchet et la malaise

#cjam Ce n’est que dans un mouvement second que Lacan distingue, sur les traces de Freud, que le noyau de la jouissance est réel

#cjam Freud note dans « constructions en analyse » quil y a un Wahrheits Kern, un « noyau de vérité » dans le délire

#cjam Je crée l’expression « lust Kern, « noyau de jouissance, qui est d’ordre réel

#cjam Tout ceci est une longue trajectoire, ce n’est pas acquis comme un tour de passe passe

#cjam Pour Lacan au départ, a=Imaginaire, -phi=déjà résultat d’une opération symbolique, car la négation comme telle=Symbolique

#cjam Dans les images les opérations de négation ne fonctionnent pas

#cjam On saisit l’Imaginaire comme voile de ce qui relève du Symbolique

#cjam Il est prescrit à la pratique analytique de réduire l’Imaginaire pour dégager la castration

#cjam Quand on ne voit pas d’imaginaire se réduire, on s’inquiète cf le « shrink » aux USA, celui qui réduit, comme une évidence saisie

#cjam Fin d’analyse se joue sur modalités du rien=le Wahrheits Kern, quoi qu’on le dise (assomption du manque, réconciliation avec le rien)

#cjam Ce qu’il y a au fond de la bouteille = manque Pas-de-rapport-sexuel=encore déclinaison du rien

#cjam Cela reste mettable en série

#cjam Mais quand le schéma devient différent, quand R s’inscrit au-dessus de S, R/S, a/S, ce n’est pas la même chose

#cjam on dit alors « Il faut contrer la jouissance » comme on disait « il faut réduire l’imaginaire »

#cjam C’est au contraire ici le Réel comme reste inéliminable

#cjam Il est supposé fini là de se mettre à thérapier Il y a différents angles, on peut l’approcher au titre de « restes symptomatiques »

#cjam Même après l’analyse achevée avec satisfaction, il y a des restes symptomatiques Sont-ils un défaut ? Tout n’est pas possible ?

#cjam Il y a là infraction au culte du rien

#cjam Le doigt de St-Jean montre peut-être l’horizon deshabité de l’être, mais pendant ce temps les restes lui montent le long du corps

#cjam (JAM mime la scène: « je fais le clown pour vous montrer, je me gratte pendant ce temps »‘) il y a là une contradiction profonde

#cjam C’est la version trognon, bout de réel: quand la pomme imaginaire est bouffée, il n’y a plus rien à croquer, mais le trognon est là

#cjam C’est ça, le bout de réel

#cjam Mais il y a une 2ème version du Réel = le sinthome, soit un système, pas seulement le bout, c’est le Réel et sa répétition

#cjam On verse au crédit du Réel la répétition dont il est le ressort: le Réel comme principe et ressort du Symbolique

#cjam Public avait été éduqué avec le Symbolique ressort de l’Imaginaire, et dans les coulisses se préparait le Réel ressort du Symbolique

#cjamù Si on pense, dans les dessous de La critique de la Raison pure, quelque chose travaille et tourne = le sinthome

#cjam Le « dernier mot » de Lacan a bougé: le 1er = pas de rapport sexuel, le 2ème = il y a le sinthome

#cjam Comment s’en sortir, alors que sinthome inspire un « c’est ça » (comme Hegel devant la montagne: « il y a » mais même ce mot est de trop)

#cjam (Interruption pour ce soir, reprise demain Bonne nuit)

#cjam (Reprise Il convient de s’attacher maintenant aux derniers textes de Freud, qui touchent à ce qui se découvre à la fin de l’analyse

#cjam « Analyse finie et infinie » (juin 37), « Constructions en analyse » (décembre 37), « Le clivage du moi… » (début 38)

#cjam Dans la partie 8 d’Analyse finie et infinie, dit que la fin achoppe sur quelque chose de commun malgré différence selon les sexes

#cjam Penisneid chez la femme, rebellion contre passivité induite par un autre homme (=refus de la féminité selon Lacan) chez l’homme

#cjam « Streben » cf hérisson qui fresse ses piquants

#cjam Facteur commun dégagé = aspiration à la virilité (Streben nach Mannlichkeit)

#cjam Comment faire en sorte que pour l’homme, suivre un autre homme n’ait pas la signification (Bedeutung) de la castration ?

#cjam = le résumé de ce que Freud dit dans cette partie 8

#cjam Idée de Lacan = sur la scène du fantasme, cet obstacle peut être résolu C’est même cela, la passe

#cjamn Ce dont il s’agit là se joue sur la scène du fantasme Si on reconnaît l’identité fantasmatique de ce débat, on peut surmonter

#cjam le fantasme est le champ où cela se resout: « aspiration à la virilité » est d’ordre fantasmatique

#cjam Virilité est par excellence de l’ordre du fantasme, repose sur comblement de la castration fondamentale de tout être parlant par (a)

#cjam (a) venant boucher -phi, on a phi: institution du sujet par biais du fantasme qui, par où que ce soit, est toujours fantasme phallique

#cjam Cela tient à l’élévation fantasmatique du phallus: guérir les gens, réconcilier avec le manque: c’est le « c’est ça » de Hegel..

#cjam …alors dit en élevant le trou (alors que la montagne manquera toujours)

#cjam L’idée est de destituer le sujet du fantasme phallique, de lui faire dire « oui » à la féminité

#cjam Le meilleur exemple est l’analyste lui-même, selon Lacan La position analytique est féminine, du moins analogue à

#cjam On ne peut être analyste en étant institué par fantasme phallique, il y a affinité spéciale entre position de l’analyste et féminité

#cjam cf La psychanalyse sera aux mains des femmes à l’avenir, c’est probable (et le reste aussi, sans doute, pas seulement l’analyse)

#cjam C’est le « Streben nach Weiblichkeit » au XXIème siècle

#cjam Il y a certes des fondamentalistes qui veulent ramener l’androcentrisme, cf dans les religions

#cjam Phénomène le plus profond=aspiration contemporaine à la féminité, avec la rage dans laquelle cela plonge les tenants del’androcentrisme

#cjam Ce n’est pas tranché ab solument, mais on peut au moins en parler en ces termes

#cjam L’idée de traversée est dépendante d’un ordonnancement imaginaire de la question

#cjam Il y a l’écran du fantasme, peut être percé en direction du rien, prenant valeur de castration symbolique ou du pas-de-rapport(pdrss)

#cjam Référence au phallus=support de cet écran Ça marche quant au désir Il y a une traversée du fantasme qui donne accès au noyau de vérité

#cjam Et quant à la jouissance ? Ça marche quant au désir, car phi au principe d’institution fantasmatique du sujet = un semblant

#cjam Mais ce qu’il y a de réel dans la jouissance ?

#cjam Avoir crevé l’écran sur lequel se dessinait le semblant phallique, même élevé à la dignité du signifiant, ne résout pas la question J

#cjam La question J=celle de jouissance Celle du désir de l’Autre, celle du « que veux-tu? » adressée à l’Autre, le niveau du « ça parle », oui

#cjam bReste le Réel: il ne se joue pas au niveau du « ça parle », mais du « ce qui se jouit »

#cjamb La passe est la réponse à la partie 8 d’Analyse finie et infinie, résuction d’enjeu phi au fantasme

#cjam La traversée, mot employé 1X par Lacan, traduit probablement l’image où il est pris, mais ne règle pas la question

#cjam Ce que Freud expose dans le chapître 9 d’Inhibition Symptôme-Angoisse: il essaie de cerner « cause ultime de névrose » au niveau du ça..

#cjam …où opère la Wiederholungszwang, la compulsion de répétition, dans laquelle est prise la pulsion

#cjam Addendum b à ISA: l’exigence pulsionnelle (Triebanspruch) est « quelque chose de réel » C’est énoncé ainsi

#cjam Lacan a fait de cette Triebanspruch, sur le graphe, une demande, il l’a « domestiquée » comme une demande….

#cjam …cf demande d’amour = inconditionnelle, ce qui évoque bien la Triebanspruch

#cjam = le fondement réel de l’angoisse, en tant que « pas sans » objet, car a comme réel=ce qu’il y a de réel dans l’exigence pulsionnelle

#cjam Lacan a poussé loin la domestication de la pulsion: dans le graphe à 2 étages, la pulsion est en haut 2 étages=2 chaines signifiantes

#cjam Ceci suppose de faire de la pulsion un certain type d’énoncé, etwas real

#cjam le rapport du sujet à la pulsion se joue-t-il sur la scène du fantasme ? Lacan a tout essayé pour répondre « oui » à cette question

#cjam Fantasme ordinaire=petit scenario à support symbolique et à représentation imaginaire Mais fantasme fondamental: réel est en question

#cjam Par tout un aspect, enseignement de Lacan=une défense contre le réel Petit à petit, céder devant Réel domestiqué en demande articulée

#cjam Lacan veut démontrer que pulsion parle, plus simple pour concevoir que parole a effet sur elle, même si sujet n’en a pas idée

#cjam Met en évidence pulsion mise en rapport avec demande Lacan dit que pour démontrer quelque chose, il suffit d’en parler assez longtemps

#cjam Nombreuses preuves à l’appui que la pulsion parle: ….

#cjam …:caractéristiques grammaticales, zones érogènes=coupures, pulsion insiste, mémoire signifiante, « pulsion a dimension historique »

#cjam La cause est plaidée par Lacan de ramener la pulsion à la parole

#cjam Sur ce modèle énonciatif là: la parole se boucle en signification, et S de A barré, saint des saints de l’analyse, est la réponse à…

#cjam …ce qu’il en est de la pulsion comme énoncé: pas de répondant dans l’Autre, il y a un manque dans l’Autre

#cjam Pulsion est donc organisée en signifiants, objets de la pulsion=signifiants, jusqu’à la fin où il n’y a pas de signifiant qui réponde

#cjam Au niveau de l’Autre, comment rendre compte du contingent de la jouissance, qui ne se déduit pas ?

#cjam La jouissance est au niveau du vecteur (sur le graphe)

#cjam ILacan ramène jouissance au complexe de castration: lui fait sa place (A barré, c’est ça, il n’y a pas la jouissance qu’il faudrait)

#cjam Mais il traite la jouissance à partir de l’interdiction, d’un « non » à la jouissance, problématique oedipienne

#cjam Dans Ecrits p822v (Subversion du sujet..) Le phallus donne corps à la jouissance dans la dialectique analytique

#cjam …même si on n’a pas attendu phi pour avoir un corps

#cjam Le phallus donne à la jouissance une signification de transgression corrélative d’une interdiction

#cjam « Tu ne dois pas jouir de la mère, de la voisine » Interdiction=figure de jouissance=de travers, racine de -1, à multiplier

#cjam La chose analytique, la chose même cernée par Freud résiste donc, on la sent, comme à la baguette du sourcier

#cjam Il y a une jouissance à laquelle la négation ne sert à rien: le phallus symbolique, grand Phi, impossible à négativer

#cjam On n’y comprend rien: comment accoucher d’un impossible à négativer à partir du négatif? Lacan le met au panier, après y être passé

#cjam La construction de la pulsion dans le Sem XI est très différente de celle-là, de 2 ans avant seulement pourtant

#cjam Il y part de la jouissance, la pulsion n’est plus énoncée, mais vecteur entourant (a): problématique de la pulsion sans l’interdiction

#cjam Question évitée dans « Subversion…. » = la fin de l’analyse (« Nous n’irons pas ici plus loin p.827) Comment aller plus loin ?

#cjam Alors, Lacan fait de la clinique, dominée par le rapport de la jouissance et de l’Autre, vers la jouissance de l’Autre

#cjam De même qu’il a traité le désir à partir du désir de l’Autre, il traite de la jouissance à partir de la jouissance de l’Autre

#cjam Effet formidable, jusqu’au jour où il dira que l’Autre, c’est le corps

#cjam Il a essayé de traiter l’Autre dans ce qu’il connaissait: il vaut de saisir le point où il n’était pas content de ce qu’il obtenait

#cjam Ici, ce point est la jouissance du corps, et non plus la jouissance de l’Autre (qui reste différente du désir de l’Autre)

#cjam Il ne fallait plus lui parler ensuite de la jouissance de l’Autre, il sortait d’en prendre de ce côté là

#cjam Interdiction de jouissance ainsi mise en fonction à la façon du complexe de castration, répondant au désir de l’Autre = le névrosé

#cjam Névrosé=sujet pour qui Autre est habité par volonté (soit désir décidé) de castration

#cjam ce n’est pas l’Autre disant « jouis », mais « ne jouis pas »

#cjam Ce qu’il développe=articulé autour d’un « non » à la jouissance: …..

#cjam ….: ou on se momifie sous la volonté de castration, ou on se suicide en se vouant à la cause perdue

#cjam N’envisage pas qu’on puisse dire non à l’aspiration à la virilité

#cjamù Il y a une phrase où se concentre sa doctrine de la fin d’analyse alors: Qu’est-ce que la castration ?…..

#cjam …Elle veut dire que la jouissance doit être refusée pour être atteinte = dialectique

#cajm Lacan a réussi à faire rentrer jouissance dans même dialectique que désir: on dit « non », et par là « oui », un « oui » d’ordre supérieur

#cjam Consentir au refus de la jouissance pour l’atteindre à un autre niveau

#cjam C’est prendre sur soi la ruse de la raison: on interdit, et on retrouve la même chose, exaltée

#cjam Atteinte « sur l’échelle renversée de la loi du désir » cf St Paul et le péché, né avec la loi Objet désirable=interdit par la loi

#cjam loi du désir = loi qui le crée par interdiction et négation Renverser cette échelle donne accès à ce qui était jadis interdit

#cjam Il y a un décrochage sensible dans sem XI où objet (a) n’est plus qu’un substitut: sa trajectoire ne dépend pas de l’interdit

#cjam Avant, désir créé par interdit + jouissance en dépendant car tient à transgression du désir

#cjam après, Jouissance pensée au-delà de l’interdiction positivée, comme celle d’un corps qui se jouit, devient évènement de corps….

#cjam …évènement de corps s’oppose à interdiction Trauma, choc, contingence, hasard,s’opposent à loi du désir, objets d’une fixation….

#cjam …fixation, pas prise dans loi du désir

#cjam Au-delà de la problématique de l’interdiction, la jouissance féminine n’est plus centrée sur Penisneid, fonction négative

#cjam une part en existe sans subir interdiction son Aufhebung: un enfant, c’est encore mieux que l’organe qui manque, le reste s’en suit

#cjam Le féminin, ce qui ne transmute pas en maternel, résiste à ça, à cette Aufhebung (Fin des tweets, merci à vous de les avoir causés)

 

 

 

 

 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans L'oeuvre de Lacan - JAM 2011

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s