Les tweets du cours de Jam du 17 février 2010 par @Timecerise

Un grand merci à Luc – @Timecerise- pour son tweetlive, en directe du théâtre…

Vous trouverez la prise de notes de @mbelilos sur son site (voir les liens regroupés dans la catégorie « Psychanalyse du XXI° siècle »)

« Les tweets du cours de JA Miller ne valent pas pour être le prononcé du cours. Ils sont une adaptation en direct pour Twitter des propos de JA Miller. » (Luc Garcia)

JAMiller : Je m’essaie cette année à attraper Lacan. Essaie par le trop, le +, et maintenant, j’essaie par le un.

Essaie toujours d’attraper Lacan… Cet enseignement offrait un certain nbre d’obstacles à etre entendu comme je pensais qu’il devait l’etre

JAMiller fut attrapé par cette explication de Lacan. Le moment est venu : ce qui reste et intransmissible par clarification. Une singularité

Singularité à laquelle je me suis plié.

« Je ne le changerai pas, je l’ai admis dans sa fantaisie. Admis vraiment »

« Si je me retourne sur le passé, j’ai été hostile à ceux qui lui faisaient des problèmes. Dégager la voie sur laquelle il s’avançait »

« Je me suis efforcé de lui simplifier la vie. J’ai aspiré à ne pas être pour lui un problème. Evidemment, il n’était pas en mon pouvoir…

… de m’effacer comme prbms. J’en fus un fugitivement, Noel ou St Sylvestre. Nous roulions, pour Guitrancourt, une voiture conduite par

sa fille. Le véhicule fut violemment percuté par l’arrière. Je fus projeté sur le parre brise. Pendant que le chauffard s’explypsait…

l’occiput gonflait. Hopital. Traumisme fatal à mon intelligence. Je me déposais sur un lit, dans une salle où hurlaient aussi des victimes

Je me dis que je n’en avais plus pour longtemps. Belle fin que ça se finisse au milieu du livre 1 de l’Ethique de Spinoza.

La conductrice appelait son père depuis l’hopital Mantes. Entre la vie et la mort de mon intellecte. Lacan réagit “tout pour m’emmerder ».

Lacan arrivé, voyant ce que je lisais, en dépit de ma bosse, je fus relaché… Pas de séquelles, mais l’idée que la compassion n’etait pas

le 1et mouvement de Lacan. Il rapportait l’evennement à lui même.

Durant 16 années, je me suis employé à ne pas l’emmerder.

J’ai été en rapport actuel, vivant, avec quelque chose du un de Lacan. Un certain unisme de Lacan. Je l’ai parfaitement supporté.

J’ai trouvé ça allégeant. Altruisme comme illusion. ça m’a donné un certain gout du réel.

Ref à plutarque pour déjouer une biographie á la mode scientifique, avec chronologie. Vie à l’Antique : position subjective.

Qu’est ce que l’éthique qui s’en déduit ? Un rapport à la valeur de jouissance. L’éthique est visée avec Vie de Lacan.

Cependant, un os : l’ethique de Lacan s’inscrit en faux de l’Antique éthique. Ethique de Lacan est à l’opposée de l’ethique traditionnelle.

Negation du medene agan

Une autre voie : tenter une psychanalyse de Lacan. Comment ne pas y penser puisque Lacan était psychanalyste. Comment ne pas etre titillé

par l’idée d’interpréter Lacan. A certains egards, il s’y prete.

A partir de 1951 jusqu’à sa mort, il fait seminaire. Il s’est voué à parler pendant pres de 20 ans ttes ls semaines, puis à partir du XX

Peut-etre XVII, ts ls 15 jours.

Alors que Lacan soupirait du travail du seminaire, JA Miller lui dit qu’il ne tient qu’à lui de passer à 1 semaine sur 2.

L’année suivante, il consentait à détendre le rythme.

Le seminaire etait une improvisation encadrée. Il laissait de cote des dev qu’il aurait pu faire.

Comment peut-on improviser comme ça, durant 30 ans, sans se trahir ?

« Certains de ses eleves m’en veulent de gommer des lapsus de son enseignement »

Lacan avait le désir d’apporter à chaque fois du nouveau. Ce qui veut dire que l’enjeu etait de surprendre, à chaque fois.

Surprendre, c’est dejouer la prise.

Durant 30 ans, se présenter devant un public, s’exprimer, et rester insaisissable. Attente d’autant + intense qu’on le savait imprevisible.

Son Séminaire etait un mode privilégié. Ses Ecrits, il les pensaient comme un sous produit de son Seminaire.

S’il a été parfois son propre Platon,c’est le mode oral de son enseignement qui a marqué la vie de Lacan à partir de 50 ans.Devant 1 public.

C’etait un choix de penser en public. Ce n’etait pas un universitaire.

Il parle, Lacan, de l’exploit que représente chacune des leçons de son Seminaire. Exploit hebdomadaire.

Il y avait chez Lacan, il y avait un appétit de triomphe. Le public, c’etait le sens commun.

Le public : une masse de préjugé. Lorsque le nouveau passait comme non inscrit dans le prejugé

Le public etait habite d’un massif je n’en veux rien savoir, lieu du refoulement.

Le public, c’était aussi lui même.

La public:conversion de sa pensée en inertie.En triomphant du public, de sa retissence,en medusant ce public,c’etait avec lui qu’il debatait

Un Seminaire de Lacan, c’est la deprise de Lacan. Ce en quoi il n’etait pas lacanien.

Resultat espere, le triomphe, etait ce que chaque Seminaire comportait de forçage. Rupture d’avec la routine de la pensée.

Sous le retour á Freud, il y a un mouvement qui est un dementi à l’endroit de la repetition. Repenser Freud.

Repenser Freud, mieux que Freud n’avait pensé.

Chaque leçon de Seminaire est en fait un franchissement. Le livre n’est qu’un dépot.

C’est ce qui fit dire à Lacan qu’il faisait la passe constamment.

Lacan jouit des libertés que l’après coup delivre. Chaque prise de parole se supportait d’un « je me separe de ce que j’ai pensé et dit ».

Ce n’est pas une psychanalyse de Lacan qu’il faut tenter, mais il s’agit de cerner une position d’énonciation, d’un seul contre tous.

Ce tous inclut lui même.

L’insistance qu’il met à forger des formules qu’il va prend demontre le caractère ondoillant de son approche. Ecrits, comme des reperes.

Son enonciation de seul contre tous y compris lui même, est essentiellement polemique. Elle se pose contre.Elle va jusqu’à le diviser contre

Contre lui même. Pour qualifier la position d’enonciation, on pourra parler de solitude.

Si on conserve le portrait de Lacan comme directeur de l’EFP, c’est que notoriété d’homme public fut acquise par conjoncture (ENS, EFP).

Portrait en Roi, en chef d’ecole, en dicdateur. Le Lacan que je présente (JA Miller) n’est souvent là que secondairement.

Mon Lacan, si je puis dire, c’est d’abord un solitaire. Acte de fondation, qui d’abord celui de l’Ecole « Française » de psychanalyse.

Pourquoi pas d’emblée freudienne ? Parce qu’il se mefiait, attendait les resultats. Conseil d’administration qui n’avait rien d’analytique.

La foule qui allait peupler le conseil d’administration n’aurait aucune prise initiale sur le milieu.

Des statuts conformes aux lois en vigueur furent crees 10 ans plus tard. Mefiance, aux debuts, à l’égard des autres.

Etre Autre malgré la Loi. « Je fonde aussi seul… »

C’est l’Ecole de Lacan. Jacques Alain Miller a insisté sur l’acte de fondation de celui qui était un solitaire.

Discours à l’EFP, en fin 67, Lacan plaide pour sa proposition de la passe qui repercute sa solitude initiale.

Dans le debat qui precede son discours, pas publié encore, qqun lui reproche ses termes de solitude. Lacan : « me suis je cru le seul pour

autant ? ». Suite P. 263 des AE.

Lacan dit « je ne suis plus seul des lors qu’un autre me suit »

Consequemment,certains sont dans l’infatuation de se prendre pour etre « le seul » à le suivre.Pas d’homosémie entre etre seul et etre le seul

En quoi il n’y a pas homosémie? »Je suis seul » implique il n’y en a pas d’autres. Je suis « le seul », implique rapport à tous ceux qu’il y a.

Lacan est donc passé de la solitude à la primauté en fondant son Ecole.

Echanger la solitude vraie, seul, pour la primauté, le seul. Jusqu’en 1964, pensée, action, agissements dans la solitude.

La calomnie prend là son essort.

Sa passion,ce dont lui même a pathi. La calomnie a commencé avant, puisqu’il ne faisait rien commes les autres. Devenir chef est renoncement

Renoncer à sa solitude, ça lui coûte.

Pas de passion chez Lacan de dominer ou de diriger en écrasant. Il ne suivait que son propre entendement.

Dans « propos sur la causalité psychique », p. 152, marque Lacan qui revient devant un public. Pendant l’occupation, il avait gardé le silence

En 1946, donc, avec ces « Propos… » il discute avec H. Ey. Son vieux camarade. Il sort de son silence.

Il dit alors,indiquant une passion à lui: « je me suis abandonné d’avoir la main pleine de verite pour mieux la refermer sur elle ».Fontenelle

Il parlait là de ce qui précédait 1946. Il n’exclut pas que sa recherche ait pu pathir de cette position. Position primordiale de solitude

Cet enseignement, c’est une concession faite aux autres qui assistent à l’elaboration qui se fait seule.

A l’endroit du nombre, il garde une méfiance d’aristocrate.

P. 285 des E.

« C’est un petit nombre de sujets qui supportent la creation. »

L’enseignement de Lacan est un mouvement contrarié qui consiste à ouvir la main sur les vérités que l’on a elaboré seul.

Son enseignement sera tendu entre deux poles : Freud et l’ici et maintenant. Solitude deployée sous l’egide de Freud.

Il a cherché ce que Freud avait manqué.

Il cherchera à donner à la psychanalyse à donner un nouveau fondement avec le langage. La passion de Lacan a traversé son enseignement.

Passion de subir d’être seul.

Si Lacan a commencé avec une clinique de la paranoïa, puis promu le thème de la connaissance paranoïaque, c’est que sa pensée est dressée

contre la paranoïa. Paranoïa renoncée. Le moi tel qu’isolé par Lacan est gros de paranoïa.

Dialectique d’Hegel lui permet de renoncer avec la méconnaissance qui va avec la passion d’etre seul. Applaudissements. 17 mars prochain.

Advertisements

1 commentaire

Classé dans Vie de Lacan - Jam 2010

Une réponse à “Les tweets du cours de Jam du 17 février 2010 par @Timecerise

  1. Raquel Cors Ulloa

    No se Francés, pero me las arreglo para leer las perlas que ustedes transmiten. Merci twitters!
    Un abrazo desde Sud América, RCU71

    « L’enseignement de Lacan est un mouvement contrarié qui consiste à ouvir la main sur les vérités que l’on a elaboré seul »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s